Tous aux fourneaux !!

Yaourts maison: comment faire et quelle machine utiliser ?

Yaourts maison: comment faire et quelle machine utiliser ?

Adoré des petits mais aussi des grands, le yaourt est un dessert que l’on retrouve dans la majorité des frigos des foyers du monde entier. Faute de savoir si les yaourts vendus en rayon sont réellement sains, de nombreux ménages préfèrent aujourd’hui se tourner vers la production de yaourts maison. Ses avantages sont nombreux, mais il faut être correctement équipé et disposer des bonnes recettes, pour réaliser de délicieux yaourts à la maison.

Quels sont les avantages du yaourt maison ?

Les avantages du yaourt maison sont nombreux. Vous pouvez vous orienter vers la production de votre propre yaourt par soucis écologique. En effet, vous n’aurez plus d’emballages à jeter. Cela semble anodin, mais le nombre de yaourts consommé par jour par votre famille, peut représenter en une année, des milliers de pots en plastique de moins à recycler. Le besoin de confectionner du yaourt chez vous peut aussi être source d’innovation. Ici, vous avez le choix de faire des yaourts salés, au chocolat, aux fruits, au caramel, et même aux épices. Les recettes sont illimitées et n’ont que pour limite, votre seule imagination pour la réalisation de nouvelles saveurs. Le besoin de consommer un produit de qualité et avec des ingrédients seins, peut aussi vous pousser vers le yaourt maison. Vous avez la possibilité de maitriser de bout en bout, toutes les composantes de votre yaourt. En fonction de vos envies et de vos souhaits, vous pourrez choisir entre un lait demi-écrémé, du lait bio ou encore du lait végétal.

Comment choisir une yaourtière ?

De nombreuses yaourtières existent dans le commerce, mais il n’est pas forcément facile de choisir sa yaourtière. Le type de yaourtière que vous souhaitez acquérir est le premier élément à prendre en compte. En effet, il existe des machines basiques et d’autres modèles qui permettent de confectionner plus de spécialités, à base de faisselle par exemple. Le nombre de pots que la yaourtière peut produire par service est un autre élément à considérer. Pour déterminer ce qui vous convient le mieux, il est essentiel d’étudier le nombre de yaourts que votre foyer consomme chaque semaine. Si vous êtes célibataire ou en couple avec des enfants, la machine à conseiller ne sera bien évidemment pas la même. Tout comme lors d’un achat de lave linge compact ou d’un four de qualité, il convient aussi d’étudier la présence de fonctionnalités comme une minuterie, un arrêt automatique de la machine ou encore de comparer les durées de fermentation nécessaires pour obtenir vos yaourts. L’encombrement de la machine et le budget sont deux critères plus personnels, qu’il faudra également prendre en compte dans votre processus de comparaison.

Comment faire soi-même son yaourt ?

Pour faire son propre yaourt, il faut bien comprendre le principe de fonctionnement d’une yaourtière. C’est la multiplication de deux bactéries spécifiques dans le lait à une certaine température, qui va apporter la fermeté et l’acidité de votre yaourt. Ces bactéries sont apportées par les ferments lactiques. Il faut veiller à ne pas excéder 45°C au maximum lors du processus. Au dessus de ce niveau, vous courrez le risque de voir les bactéries mourir, et donc les yaourts ne peuvent se faire. La yaourtière se charge d’atteindre d’elle-même, la température idéale pour la multiplication des bactéries, et ce, tout au long des huit à dix heures de temps que nécessite le fonctionnement de l’appareil. Le couvercle de la yaourtière doit être fermée en permanence pour qu’elle joue parfaitement son rôle.