Quel gin choisir pour préparer un bon gin-tonic ?

La première question que doit se poser tout bon amateur en quête de se constituer une cave ou un bar digne de ce nom consiste dans le choix des bouteilles à acquérir. Et ce choix sera judicieux s’il est adapté aux goûts de l’acheteur et de ses proches, mais également aux cocktails qu’il aime à préparer. On a beau, par exemple, posséder une bonne recette de Gin Tonic, sans les bons ingrédients le résultat risque de ne pas être à la hauteur. Aussi est-il nécessaire de bien choisir son Gin. Mais sur quelles bases effectuer judicieusement ce choix ?

Quelques informations sur le gin

Le gin est une eau-de-vie qui a été produite à partir du XVII° siècle dans les Pays-Bas espagnols. Il est obtenu en arrosant d’alcool éthylique, de l’alcool neutre, des baies de genièvre. C’est d’ailleurs l’ancêtre d’une autre boisson, très populaire en Hollande, le genièvre. Dans tous les cas, le gin a plutôt le goût d’un alcool très sec sauf quand il est aromatisé. Cet alcool est, aujourd’hui, principalement produit en Angleterre et, en plus de pouvoir être bu pur et sec, sert à confectionner de nombreux cocktails dont les plus connus sont le Dry Martini, le Pink Lady, le Gin Fizz, le Tom Collins ou encore, bien sur, le gin-tonic, le plus connu.

Quel gin choisir ?

L’idéal, pour la préparation d’un bon cocktail, est de faire appel à alcool neutre ou assez peu aromatisé. En effet, dans le cas contraire, les arômes développés par cet alcool viendraient entrer en concurrence avec les autres ingrédients intervenants dans la recette du cocktail. Il en va de même pour le gin. Naturellement peut aromatisé, il est toutefois bon d’éviter le gin hollandais ou belge trop aromatisés. Mon bon plan pour vous réside dans le London Dry Gin, produit, lui, en Angleterre (et pas seulement à Londres). 

Rédigé par
Plus d'articles de Roméo
Bière de brasseur : Comment trouver un malt d’exception ?
Lorsqu’on est brasseur, on aime forcément créer des produits de qualité à...
Lire la suite