Ouvrir un bar à vin : les conseils à suivre

Ouvrir un bar à vin : les conseils à suivre

La plupart des Français aiment passer leurs soirées attablés à une terrasse avec un bon verre de rouge et quelques cacahuètes. Ça peut paraitre cliché, mais si l’on sait que l’on compte près de 2000 bars à vin en France, on se rend compte que le secteur des bars à vin et des caves à vin est très lucratif. Comme les Français sont de plus en plus exigeants quant à la qualité des vins qu’ils consomment, voici quelques conseils pour ceux qui souhaitent se lancer sur ce marché.

Bar à vins, cave à vins : quelles différences ?

 

Les Français sont en quête de nouvelles saveurs, désirent déguster des vins de qualité, répondant aux normes bio. La tendance est telle qu’on retrouve actuellement divers bars et caves à vin proposant de découvrir de nouvelles marques, cépages et nouvelles saveurs. Aussi, pour ceux qui souhaitent se lancer dans l’ouverture d’un bar à vins, il faut que les clients puissent y retrouver un large choix de vins de qualité.

Pour rappel, un bar à vin est un lieu dédié à la dégustation et à la vente de vins. On peut également ajouter au concept un bar à tapas et de la petite restauration. Les caves à vin quant à elles, sont uniquement dédiées à la vente de vins. Même si ces deux activités sont de nature commerciale, il reste que l’un diffère de l’autre par les produits et services qu’ils proposent. Aussi, il est prudent de se renseigner auprès de la Chambre de Commerce et d’industrie pour connaitre les démarches à suivre pour le lancement du projet. Il faudra ensuite s’informer sur la législation de la vente d’alcool et les lois qui régissent l’hygiène alimentaire.

Lancer l’activité : les étapes à suivre

 

Une fois qu’on a défini le concept, reste à déterminer le client cible et le type de vins à proposer.    Les vins rouges restent de loin les plus appréciés et ils représentent près de 55 % de la consommation, suivi des blancs qui en représentent 29 % et des rosés qui peinent à atteindre les 8 %. Les vins de terroir sont par ailleurs de plus en plus recherchés et pour ne pas se tromper sur les appellations et les cépages, il est important de s’initier à l’œnologie pour en connaitre les bases.

Après l’étude de marché, il faut dresser un plan financier et commencer à rechercher le local pour l’activité. Dans l’idéal, on ne retiendra que les zones les plus fréquentées et qui sont desservies par les transports en commun. Reste ensuite à lancer la campagne de publicité pour ramener les chalands et à lancer l’activité en prônant un concept original. Dans tous les cas, il faudra proposer un petit plus par rapport aux autres enseignes pour attirer le plus de clients possible. On n’hésite pas à proposer des soirées-dégustations et même à proposer des visites guidées de vignobles et de caves à vin de renom à ceux qui souhaitent en savoir un peu plus sur les techniques de culture utilisées par les vignerons.

Merci de partager l'article surShare on Facebook
Facebook
Share on Google+
Google+
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin