Les insectes comestibles : surprenez vos convives.

Vous en avez assez de faire toujours les mêmes petits plats à vos invités ? Vous souhaitez trouver des idées originales qui surprendront vos convives ? Avez-vous pensé aux insectes ? En plus de ravir vos papilles, vous ferez du bien à votre corps et à la planète.

Le reste de la population mondiale en mange déjà. Plus de 2 milliards de personnes dans le monde mangent des insectes dans le cadre de leur alimentation quotidienne. Manger des insectes est une habitude aussi vieille que le monde car elle permet de vous apporter tout ce dont votre corps à besoin. On compte 49% de protéines pour les vers de farine et plus de 45% pour les grillons. Et ce n’est pas tout ! Ils sont également riches en calcium, zinc, fer, magnésium, Omega 3, Omega 6 et autres minéraux essentiels.

Plus de 1400 espèces d’insectes comestibles ont déjà été identifiés pour la consommation humaine.

Vous ferez également en passant un geste pour la planète, en comparaison à l’élevage des bovins, porcins ou de la volaille, les insectes nécessitent largement moins d’eau pour obtenir un rendement identique en termes de protéines. Les insectes s’hydratent principalement par les légumes et fleurs qu’ils consomment et n’utilisent donc pas les ressources en eau de la planète. Les insectes ont un rendement très supérieur l’élevage conventionnel ! Ainsi pour obtenir 1 kilo de protéines, il faut utiliser 20 kilos de végétaux pour l’élevage bovin, 7 kilos pour l’élevage porcin, et seulement 2 kilos pour les insectes. 

Mais c’est la loi, qui empêche en Europe la diffusion de la consommation d’insecte. En effet, si elle n’est pas sanctionnée, ce n’est pas le cas de leur mise en vente pour la consommation humaine, interdite en France. Il est donc souvent nécessaire de se faire livrer de l’étranger, bien que les lois commencent à s’assouplir.

Voici des idées de recettes aux insectes pour épater vos invités :

Brochettes de criquets au barbecue

De la dimension d’un doigt, les criquets sont les plus gros insectes facilement disponibles aujourd’hui. Suffisamment volumineux, tout à fait délicieux, d’un goût charnu et fondant comme la viande, ils se prêtent particulièrement bien à la préparation de brochettes. Prévoir trois à cinq criquets pélerins « Schistocerca Gregaria » par convive et par brochette. Enfiler alternativement tomate, poivron, oignon et bien sûr les criquets entiers (de qualité alimentaire) préalablement passés une dizaine de secondes au four à micro-ondes. Saler légèrement avant cuisson et saupoudrer de thym ou d’herbes de Provence. Faire rôtir le tout à la braise. Eviter les feux trop intenses qui brûleraient les ailes et les pattes des criquets, pour un résultat qui ne serait pas du meilleur effet. Amusant et facile à préparer à l’occasion d’une soirée barbecue entre amis, par exemple. Servir chaud et croustillant.

Salade de pommes de terre à la mode papouasienne

Laver puis faire cuire à l’eau des pommes de terre (ou d’autres tubercules) pendant environ une heure. Eplucher et émincer finement de l’oignon. Préparer une sauce à base d’huile et d’herbes aromatiques locales (ou une vinaigrette et du persil, par exemple) et saupoudrer abondamment de chenilles de coléoptères entières, préalablement grillées au feu de bois. Une variante consiste à faire cuire ensemble (à l’eau) les chenilles et les pommes de terre. Saler selon convenance. Ce plat se consomme plutôt en entrée ou comme plat de résistance. Vous pouvez adapter cette recette avec d’autres espèces d’insectes (grillons, criquets).

Le grand classique : le sauté de coléoptères

Il s’agit d’une des recettes les plus simples, parmi les plus utilisées, et qui remporte toujours un vif succès.

Cette recette peut s’appliquer à toutes les larves de coléoptères comestibles, mais convient particulièrement bien aux larves de ténébrions, communément appelées “vers de farine”. Prévoir une petite poignée de larves par convive. Faire chauffer un peu d’huile dans une poêle. Lorsque l’huile frémit, y introduire les larves. Les faire sauter et revenir à la poêle comme des pommes de terre sautées pendant quelques minutes, jusqu’à ce que les insectes brunissent légèrement, mais pas trop, tout en tournant avec une spatule en bois, afin d’obtenir une cuisson bien homogène. Saler et assaisonner avec un peu d’herbes aromatiques et éventuellement de l’ail. Retirer du feu. Dégraisser en tamponnant l’excès d’huile avec du sopalin. Une variante, plutôt moins digeste, consiste à utiliser du beurre à la place de l’huile, mais attention alors au cholestérol ! Servir chaud ou à température ambiante avec une garniture de riz ou de crudités.

Rédigé par
Plus d'articles de Roméo

Idées de repas minceur pour perdre du poids sereinement

En adoptant des régimes trop drastiques pour perdre du poids, vous risquez...
Lire la suite