Conseils pour réussir la culture des plantes de cannabis autofloraison en extérieur

Possédant de bons rendements, les variétés de cannabis autofloraison sont de plus en plus appréciées. Plusieurs cultivateurs et amateurs de cannabis commencent à s’intéresser à ces plantes. Ces dernières se cultivent généralement en intérieur. Pourtant, elles peuvent se pousser en extérieur, à condition de respecter certaines conditions.

Quels sont les avantages de la culture en extérieur ?

Si vous songez à cultiver des graines à autofloraison, vous devez savoir qu’elles peuvent extraire leur puissance et leurs arômes en extérieur. En effet, la lumière du soleil permet aux autos cultivées de rendements élevés. La chaleur émise par le soleil leur permet également d’avoir de plus grosses têtes. Il est tout à fait possible de cultiver ces plantes à tout moment, cela dépend toutefois du climat.

Vous pouvez faire plusieurs récoltes en une saison de culture. Les graines de cannabis autofloraison bénéficient d’une croissance rapide en extérieur. Elles peuvent se développer correctement. Les plantes ne nécessitent pas de grands espaces. Pour cause, votre jardin, balcon ou terrasse est largement suffisant pour cultiver les graines à autofloraison. Vous pouvez trouver sur https://2fast4buds.com/fr une large gamme de variétés parfaites pour sublimer votre extérieur. Ainsi, vous pouvez sélectionner la graine adaptée à vos goûts.

La germination et la préparation de la terre

Tout comme les graines féminisées, les graines à autofloraison ne requièrent pas de germination particulière. Il vous suffit de choisir la méthode de germination en extérieur que vous maîtrisez. Par ailleurs, ces plantes exigent un substrat aéré pour se développer dans de bonnes conditions. Cela leur permet également de profiter des ressources afin qu’ils puissent optimiser leurs processus métaboliques.

Pour aérer la terre, il faut avoir 10 litres de substrat composés de tourbe et de fibre de coco. Si vous souhaitez cultiver du cannabis à des fins thérapeutiques, il est recommandé d’utiliser la culture organique.

L’arrosage

Résistantes, les graines et les plantes à autofloraison supportent parfaitement les carences hydriques. Par conséquent, il est astucieux de faire des arrosages en petite quantité. Il ne faut pas laisser vos plantes détrempées afin de favoriser l’oxygénation. Le plus important est d’adapter la fréquence de l’arrosage et la quantité d’eau à utiliser en fonction du climat.

Le lavage des têtes et des racines

Quel que soit le type d’engrais que vous utilisez, par exemple organique ou chimique, il est primordial de laver les têtes et les racines. En effet, ces engrais peuvent modifier le goût de votre cannabis. Ce nettoyage est facile. Pour ce faire, il faut attendre deux semaines environ avant la récolte. Ainsi, vous devez arroser la plante à fond. Utilisez de l’eau propre ou traitée par osmose. Cela permet d’entraîner l’engrais qui reste dans le substrat.

Il est important de laisser la terre sèche, cinq jours avant la récolte. Cela signifie qu’il faut éviter l’arrosage durant cette période. Lorsque vous constatez que les trichomes de la résine se jaunissent, sachez que la plante est prête pour la récolte. Le cycle de vie de la plupart des variétés de graines de cannabis en extérieur dure environ dix semaines.

Rédigé par
Plus d'articles de Roméo