Comment devenir œnologue ?

Le domaine du vin et des spiritueux attire de plus en plus de personnes intéressées par l’œnologie ou la viticulture en général. Pour devenir œnologue, il est nécessaire de suivre une formation assez complète qui consiste à étudier et à connaître le vin, notamment son élaboration, sa fermentation et son conditionnement. Elle comprend plusieurs étapes qui s’étalent sur plusieurs années.

Obtenir une formation en œnologie

La plupart des établissements viticoles recherchent des œnologues ayant suivi une formation ou une spécialisation en viticulture, vinification ou œnologie dans une Ecole du vin. En France, il existe de nombreux diplômes permettant de travailler dans le domaine du vin et des spiritueux. Ils sont obtenus en ayant suivi des programmes d’études en agriculture, en sciences alimentaires ou en chimie pouvant être appliqués dans la viticulture. Les cours comprennent des matières comme la chimie organique, la science du sol, les cépages, les procédures de santé et de sécurité, la technologie du vin et les techniques de dégustation du vin.

Les personnes souhaitant travailler dans ce domaine devraient aussi effectuer un stage. Les stagiaires peuvent travailler directement avec des œnologues et être impliqués dans la récolte et le broyage des raisins, le remplissage des fûts et la dégustation des vins. En fonction de leurs intérêts, ils peuvent également travailler avec les services de recherche, de gestion des opérations ou de marketing.

Outre les connaissances de base indispensables, les étudiants en œnologie doivent également être bons en affaires. Les œnologues qui travaillent dans des établissements vinicoles plus petits pourraient avoir des responsabilités en dehors du processus de vinification telles que le marketing, la gestion de la distribution et les relations publiques. Les étudiants peuvent se préparer à ces tâches supplémentaires en complétant leur programme d’études avec des cours en affaires, en marketing et en prise de parole en public par exemple.

Acquérir de l’expérience dans les vignobles

Une fois le diplôme en poche, un aspirant œnologue peut commencer à acquérir l’expérience nécessaire en occupant des postes de débutants, comme être l’assistant d’un caviste ou d’un sommelier. Les tâches d’assistant de cave consistent à surveiller la fermentation et la mise en bouteille des vins.

Un aspirant œnologue peut également aider les œnologues à concevoir des vins. Il peut par exemple les aider dans les analyses chimiques du vin afin de déterminer quand les processus de fermentation et de vieillissement doivent être arrêtés pour commencer l’embouteillage.

Une expérience de travail avec les producteurs, à la fois lors de la plantation et de la récolte, peut également être bénéfique. Mais, il faut être en bonne condition physique. D’ailleurs, il s’agit d’un préalable, car les œnologues sont souvent tenus de passer de longues périodes en position debout, à la fois à l’extérieur et dans les caves.

Approfondir ses connaissances à travers un programme de maîtrise

Certains œnologues progressent dans le domaine du vin et des spiritueux grâce à des études supérieures plus poussées. Des programmes de maîtrise sont aussi disponibles en viticulture et en œnologie, et comprennent des cours avancés sur des sujets tels que la microbiologie, la génétique végétale et la chimie de la fermentation. Ces programmes pourraient également permettre aux étudiants de mener à bien des projets universitaires et des installations de recherche.

Rédigé par
Plus d'articles de Roméo
Comment associer le vin rouge en cuisine ?
Le vin est le meilleur ami de la gastronomie française. Celui-ci réveille...
Lire la suite